jeudi 23 février 2012

Alphabet grec


Suite à la dernière réunion de l’Eurogroup, le plan de sauvetage de la Grèce se clarifie grandement. Le gouvernement grec et l’IIF ont abouti à un accord sur le PSI qui comprend un haircut de 53,5%. L’EFSF participera au PSI dans la mesure de ses moyens. Mais le rythme de création de l’ESM pourrait s’accélérer. Dans les semaines qui viennent, les détenteurs de dettes grecques devront se prononcer sur leur participation au PSI. Le gouvernement grec prépare un CAC qui permettrait de forcer tous les détenteurs de dettes d’accepter le swap si le taux d’acceptation du PSI est supérieur à un seuil minimum. Il se pourrait que les CDS déclenchent et que l’ISDA organise une enchère de liquidation. La nouvelle dette viendra à échéance en 2042 et sera assortie d’un GDP linked security, détachable (ce qui en fait tout le charme, bien sûr, et le transforme en GDPW)).

Question ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire