lundi 13 février 2012

Ménage à trois.

Je suis un homme fidèle à ses engagements. Marié depuis 46 ans, j'ai enseigné 40 ans dans la même université. Mes convictions n'ont guère changé: je suis un disciple du siècle des lumières et je pense que l'évolution des bourses est imprévisible. J'aurai, sans doute, l'occasion de revenir sur ces thèmes si ce blog résiste au temps. Mais ma mise à la retraite m'a conduit à un changement fondamental: je travail maintenant sur un Mac!

Il s'agit, en réalité, d'un retour aux sources. J'ai fait mes premiers pas en informatique personnelle sur un Apple IIc avec l'ancêtre des tableurs: Visicalc! Un progrès technologique majeur par rapport aux cartes perforées. Mais, quelques années plus tard, les PC et MSDos furent choisis par l'université comme plateforme. J'ai donc progressivement basculé dans le monde Microsoft. En fin de carrière, je donnais cours grâce à Power Point, je gérais mes mails via Outlook, je calculais grâce à Excel, je rédigeais en Word  et je dépendais de Windows pour gérer le contenu de mon ordinateur. Détail important, j'avais un ordinateur unique (portable, bien entendu) qui m'accompagnait partout. Ma terreur était d'en perdre le contenu ce qui m'est arrivé l'une ou l'autre fois en renversant un tasse de café sur le clavier tout en donnant cours!

Et puis, la retraite venant, je me suis offert un MacBookPro! Me voilà donc revenu dans la famille Apple. Si j'en crois l'évolution du cours de bourse, je ne dois pas être le seul à avoir viré de bord. Pour être tout à fait complet, j'ajouterai que je me suis lâché en achetant également un Ipad et un Iphone. Mais je n'ai pas abandonné Microsoft pour autant. Ma plus grande surprise en basculant dans le monde Apple a été de constater que le tableur maison (Number) était beaucoup moins puissant qu'Excel. J'ai donc du installer la version Mac de Microsoft Office sur mon MacBookPro. Mais, jusqu'à récemment, la version Mac d'Excel ne supportait le language VBA, ce qui, pour un prof de finance, est un problème majeur. Il s'en est suivi une période de temps durant laquelle je travaillais parfois sur un PC, parfois sur un Mac. J'étais devenu, en quelque sorte, bisexuel (je ne suis pas sûr que le terme soit approprié mais il saisit l'idée). 

Et puis, il y avait le problème des mails. Sur quelle machine les gérer (en souvenant que j'avais - et j'ai toujours - plusieurs adresses)? C'est alors que s'est introduit dans mon ménage informatique un nouveau partenaire: Google. Gmail m'a fourni la solution à tous mes problèmes. Comme il y a d'autres afarber dans le monde, je me suis inscrit comme afarber1418 (allusion à la première guerre mondiale et un hommage à mon père qui fut poilu - mais ceci est une autre histoire). Mes mails sont maintenant accessibles de n'importe quel ordinateur et, comme ils sont dans les nuages, je n'ai plus de souci de les perdre. Et puis, aujourd'hui, je peux expérimenter un nouveau canal de communication grâce à ce blog.

Ce ménage à trois sera-t-il durable: l'avenir nous le dira.
  







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire